19 heures, les bureaux et les commerces (sauf les supermarchés) sont vides et fermés depuis une bonne heure, les rues sont quasi-désertes, Tromsø s'endort... enfin presque.
Ici les gens commencent à "sortir" sur le coup de 23 heures minuit (voire plus tard), car le principe, c'est de boire d'abord chez soi, entre amis, pour pas trop cher (tout est relatif), et de finir la nuit dans un bar avec une ou deux bières à 60 Nok (les 40 cl.). Oui, à ce prix-là, se saouler est un loisir de grand bourgeois.
Bref, ces histoires de soûlographie expliquent pourquoi les rues sont vides en début de soirée, et pourquoi les kebabs se vendent comme des petits pains à 3-4 heures du matin (à la fermeture des bars et des boites de nuit).

IMGP0855

IMGP0856